Dépistage des troubles du langage

Le dépistage précoce des troubles du langage est au programme des recommandations de 2006 du Ministère de la santé et de l'Education Nationale. Il est donc reconnu par ces 2 ministères que le dépistage précoce limite les effets négatifs sur les apprentissages à venir des enfants. Ces recommandations font suite au rapport de 2004 et à la loi de 2005 sur le handicap et sa reconnaissance. Mais qu'en est-il dans la réalité? Il existe  un dépistage systématique à 4 ans des troubles du langage dans les écoles qui fonctionne plutôt bien mais les professionnels restent frileux pour un dépistage plus précoce? C'est dommage car loin d'affoler les uns ou les autres, il peut réellement contribuer à rassurer et à ouvrir le dialogue avec les familles sur l'importance des interactions langagières enfants/adultes. Le but d'un dépistage n'est pas de stigmatiser mais de mettre en dynamique. Alors je ne dirai qu'une chose, n'hésitez pas à demander un avis à un professionnel spécialiste de la question, il existe des orthophonistes formées à l'accompagnement parental et aux prises en charge précoces.  Fabriquez votre réseau, c'est utile! Ces prises en charge sont particulières et ne ressemblent pas aux prises en charge des plus grands. Il s'agit de rencontres co construites avec les parents et l'enfant. L'attentisme n'a jamais aidé personne surtout quand les parents expriment des inquiétudes! 

C'était le petit mot du trimestre, suite aux questions soulevées par différents parents ou professionnels rencontrés ces derniers temps. 

A bientôt!